LAM - Les Afriques dans le monde

Centrafrique

Version imprimable version PDF

Centrafrique présidentielle 2016
Notice explicative
__________________

Sur 1 954 433 électeurs inscrits, 60,44 % se sont rendus aux urnes lors du 1er tour (30 décembre 2015) et 56,71 % ont voté lors du second tour (14 février 2016).

Les résultats communiqués par l’Autorité nationale des Élections et la Cour constitutionnelle se sont révélés très incomplets au niveau des régions.

https://anecentrafrique.com/elections-2015-rca/presidentielle-2015-candidats/  -  https://anecentrafrique.com/cour-constitutionnelle/

Une donnée a notamment fait défaut : le taux de participation par région. Ainsi a-t-il été impossible de produire une carte de la participation par région (pour les deux tours), et surtout d’établir la carte qui nous semble la plus pertinente pour mesurer l’impact réel du vainqueur et donc sa légitimité : la représentation du pourcentage des suffrages obtenus par rapport aux inscrits (et non pas par rapport aux votants) par région. En effet, cette formule permet de prendre en compte le poids de l’abstention et de relativiser les scores « soviétiques » obtenus par certains candidats vainqueurs.

Le présent dossier ne comprend donc que deux cartes et un carton

  • Une carte « En tête au 1er tour » sur laquelle nous avons utilisé la couleur bleue pour Dologuélé (23,74 %) et les hachures bleues pour ceux qui ont appelé à voter pour lui au second tour, c’est-à-dire Kolingba (12,04 %, hachures verticales) et Mandaba (3,06 %, hachures horizontales).
    Nous avons utilisé une teinte orange pour Touadéra (19,05 %) et des hachures assorties pour ceux qui ont appelé à voter pour lui au second tour, c’est-à-dire Ziguélé (11,43 %, hachures verticales), Bokassa (6,06 %, hachures horizontales) et Doubane (3,33 %, hachures obliques).
    Pour Bangui, les résultats par arrondissement n’ont pas encore été obtenus.
  • Une carte « Pourcentage des suffrages obtenus par Touadéra au second tour par rapport aux votants », complétée par un carton pour Bangui, dont l’intérêt est moindre que si nous avions pu représenter cette proportion par rapport aux inscrits.

Cette première expérience de cartographie électorale sera améliorée au fur et à mesure que des données nouvelles nous parviendront.

Libre à chacun de construire sa propre analyse à partir de ces essais de représentation graphique./.

Contacts : bouquet@u-bordeaux-montaigne.fr ou  v.alfaurt@sciencespobordeaux.fr

 

 

 

 

 

Site internet réalisé par Informatique Libre