LAM - Les Afriques dans le monde

ÉTUDES ET RECHERCHES N° 26

Version imprimable version PDF

 

CRISE INSTITUTIONNELLE ET DEMOCRATISATION AU NIGER

La démocratisation a crée un espoir de normalisation politique au Niger, mais la fin du processus électoral n'a pas mis un terme aux luttes pour l'appropriation du pouvoir. Le fonctionnement des institutions politiques a été mis en échec par les entreprises concurrentes dont l'objectif commun était de monopoliser l'espace étatique. L'absence de tout compromis, dans un contexte de forte instrumentalisation du droit, tout en délégitimant les acteurs politiques, réduisait aussi l'espérance de vie du nouveau régime. Pourtant le coup d'État militaire et l'élection présidentielle qui a suivi n'ont pas ramené la stabilité. Cette étude du "politique par le haut" analyse l'ampleur de la crise institutionnelle du Niger, identifie les enjeux qui la structurent, évalue la portée des mécanismes de régulation et permet ainsi de mieux comprendre la chute du régime de la Troisième République et l'arrivée au pouvoir des militaires. Boubacar Issa Abdourhamane, diplômé de la Faculté des sciences économiques et juridique de l'université Abdou Moumouni de Niamey est titulaire d'un 3e cycle du Centre d'étude d'Afrique noire - Institut d'études politiques de Bordeaux. " Crise institutionnelle et démocratisation au Niger" est son mémoire de DEA soutenu en 1996, sous la direction du Professeur Jean du Bois de Gaudusson.

ISBN 2-908065-34-7

Site internet réalisé par Informatique Libre