LAM - Les Afriques dans le monde

Mali

Version imprimable version PDF

MALI présidentielle 2018
(29 juillet et 12 août)

Notice explicative

__________________

Sur les 7 934 575 électeurs inscrits sur les listes électorales, 43,19 % (soit 3 426 662 votants) se sont rendus aux urnes dans les 22 946 bureaux de vote du pays et de l’étranger (tous n’ont pas été ouverts) lors du 1er tour (29 juillet 2018).

Le président sortant Ibrahim Boubacar KEITA (candidat du RPM, Rassemblement pour le Mali) est arrivé en tête avec 1 308 025 voix, soit 40,84 % des suffrages exprimés, devant Soumaïla CISSÉ (URD, Union pour la République et la Démocratie) avec 570 419 voix soit 17,81 %). Tous deux ont donc été qualifiés pour le second tour.

Suivaient Aliou DIALLO (UDP, Alliance démocratique pour la République, 255 020 voix soit 7,96 %), Cheikh Modibo DIARRA (Rassemblement pour le Développement du Mali, 239 805 voix soit 7,49 %), et vingt autres postulants rassemblant au total près d’un million de voix soit une moyenne inférieure à 3 % par candidat.

Compte tenu de la forte abstention, il a semblé intéressant de rapporter le nombre de suffrages obtenus au nombre des inscrits.

Ibrahim Boubacar KEITA représente alors 16,5 % du corps électoral, et Soumaïla CISSÉ 7,0 %.

 

Au second tour (12 août 2018), 65 887 électeurs nouveaux sont apparus sur les listes, dont plus de 30 000 à Gao (où 86 bureaux de vote supplémentaires ont été ouverts), ainsi que près de 35 000 à l’étranger (diaspora), portant à 8 000 462 ne nombre d’électeurs inscrits.

La participation a été sensiblement moins forte : seulement 2 762 734 électeurs (soit 34,35 %) se sont présentés dans les 23 041 bureaux de vote (tous n’ont pas été ouverts) du pays et de l’étranger.

Ibrahim Boubacar KEITA a remporté l’élection, avec 1 798 346 voix (67,17 % des suffrages exprimés), devant Soumaïla CISSÉ avec 879 192 voix (32,84 %).

Si l’on tient compte de la très forte abstention (65,65 %), le poids de chaque candidat par rapport aux électeurs inscrits apparaît comme suit : 22,79 % pour Ibrahim Boubacar KEITA et 10,93 % pour Soumaïla CISSÉ.

Les résultats officiels ont été difficiles à obtenir, bien que le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ait fait l’effort, sous la pression de la société civile et de la communauté internationale, de publier les chiffres bureau de vote par bureau de vote, mais sans récapitulatif d’ensemble :

http://www.matcl.gov.ml/resultats-provisoires-complets-bureau-de-vote-par-bureau-de-vote-scrutin-du-12-aout-2018

 

Le présent dossier comprend donc deux cartes

  • une carte des résultats du 1er tour par région, en pourcentages par rapport aux inscrits afin de faire apparaître clairement l’abstention. Celle-ci s’échelonne entre 10 % à Kidal et 65 % à Mopti.
    Le président sortant Ibrahim Boubacar KEITA arrive en tête partout, et plus nettement dans les régions de Kidal (69 % des inscrits) et Gao (33 %). Son challenger Soumaïla CISSÉ fait son meilleur score à Tombouctou (20 %). Le troisième, Aliou DIALLO, arrive en seconde position à Kayes (6 %). Le quatrième, Cheikh Modibo DIARRA, réalise un bon score à Bamako (11 %).
  • Une carte des résultats du second tour par région, en pourcentages par rapport aux inscrits. L’abstention, plus forte, s’échelonne entre 6 % à Kidal et 70 % à Bamako, Ségou et Sikasso.
    Ibrahim Boubakar KEITA l’emporte dans toutes les régions, avec des scores situés entre 18 % (des inscrits) à Bamako et 83 % à Kidal.
    Soumaïla CISSÉ obtient entre 8 % (des inscrits) à Ségou et 26 % à Tombouctou.

 

Libre à chacun de construire sa propre analyse à partir de ces essais de représentation graphique./.

Contacts : bouquet@u-bordeaux-montaigne.fr ou  v.alfaurt@sciencespobordeaux.fr

 

 

 

 

 

 

 

Site internet réalisé par Informatique Libre