LAM - Les Afriques dans le monde

Travaux et Documents n° 50 - 1996

Version imprimable version PDF

 

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU CAMEROUN (1982-1996)
Les acteurs et leur rôle dans le jeu politique
Luc SINDJOUN

 

Télécharger l'ouvrage complet

Résumé

L'alternance néo-patrimoniale de novembre 1982 par laquelle Paul Biya remplace Ahmadou Ahidjo à la tête de l'Etat d'une part, la "libéralisation politique" d'autre part, permettent de faire un retour réflexif sur le rôle de président de la République. Rôle institutionnel qui survit aux acteurs, qui offre des ressources dont les usages sont au fondement de la régulation de la crise de succession présidentielle. Bien qu'éprouvé par la crise de légitimité du régime politique camerounais consécutive à la relative libéralisation politique, le rôle de président de la République conserve son importance à travers la fascination exercée sur la classe politique et l'avantage compétitif conféré à l'actuel faisant fonction.

The neo-patrimonialist power shift which occured in 1982, when Paul Biya replaced Ahmadou Ahidjo as a President on one hand, and the "political liberalization" on the other hand, allow a retrospective examination of the part played by the President in the political life. He embodies an institution the role of which lasts longer than the actors performing it, offering resources which uses are constituting the bases of the solving procedures of the succession crisis. Although it suffered from the legitimacy crisis which affected the cameroonese regime after the relative political liberalization it had undergone previously, the part played by the President of Republic remains important in that it exerts a fascination on the political class, and because of the competitive advantage it confers to the person who is in function.

 

Site internet réalisé par Informatique Libre