LAM - Les Afriques dans le monde

Travaux et Documents n° 58-59 - 1998

Version imprimable version PDF

 

LE DISCOURS IDÉOLOGIQUE DE LA MÉTHODE COLONIALE
chez les Français et les Britanniques de l'entre-deux guerres à la décolonisation (1920-1960)
Véronique DIMIER

 

Télécharger l'ouvrage complet

Résumé

Selon une opinion fort répandue, la France aurait appliqué dans ses colonies d'Afrique tropicale un gouvernement de type direct, unificateur et assimilateur, reflet de son idéologie républicaine. Le pragmatisme et le conservatisme-libéralisme anglais auraient, en revanche, favorisé dans l'Empire britannique le développement d'un gouvernement de type indirect, à caractère décentralisé, diversifié, reflétant une politique indigène respectueuse des coutumes et des chefs indigènes. Ces comparaisons fondées sur un type d'explication culturaliste, ont depuis les années 1930 surtout, été produites du côté britannique et n'ont pas toujours fait l'unanimité du côté français où certains analystes coloniaux tentent dans les années 1930-1950 de minimiser au contraire les différences entre les deux systèmes. Notre but ici ne sera pas de trancher cette controverse, mais d'analyser ces comparaisons elles-mêmes en tant que discours spécifique sur l'administration coloniale. Nous verrons qu'à partir des années 1930, elles sont véhiculées par certaines personnes qui participent activement, des deux côtés de la Manche, à la formation des administrateurs coloniaux : elles vont définir et enseigner une certaine science de l'administration coloniale, visant à comparer les différents systèmes coloniaux tels qu'ils fonctionnent au niveau local. Nous verrons ici dans quelle mesure leurs discours scientifiques et comparatifs ont été influencés par certains enjeux politiques internationaux structurés autour de la Société des Nations.

The French colonial system in Tropical Africa is usually described as very centralised, unified, bureaucratic and based on Direct Rule and assimilation. By contrast, the British system is regarded as very decentralised, pragmatic and based on Indirect Rule, that is the respect of native customs and chiefs. Most of the time these basic differences are explained by reference to the "national culture" of both countries. From the 1930s, these comparisons were mainly made by British analysts, but they were not as much accepted by French ones who tended to minimize differences between both systems of colonial administration. Unlike most historians we will not try to resolve this controversy. We will rather explain who made this comparisons and why. This leads us to analyse the work of some French and British people who took part in the organisation of the Tropical African colonial administrators' training in the 1930-1950 and who wanted to develop a science of colonial administration in order to compare the colonial administrative systems of different colonizing nations operating at the local level. Comparing their scientific discourse and their representations of colonial administration, we will show how these were influenced in each country by strategic considerations connected to an international political context.

 

Site internet réalisé par Informatique Libre