LAM - Les Afriques dans le monde

Marième N'DIAYE

Téléphone: 
+33 (0)5 56 84 43 12

 

m.ndiaye@sciencespobordeaux.fr

Fonctions

Chargée de recherche au CNRS, section 36 (sociologie et sciences du droit)

Thèmes de recherche et terrains

Le recours à l’arme du droit en contexte africain. Quels effets des mobilisations en faveur de l’avortement ? Sénégal, Maroc, Afrique du Sud.
L’homosexualité en procès : entre droit, morale et politique.  Le cas du Sénégal.
La justice familiale au Sénégal : divorce, garde des enfants et pension alimentaire
Réformer le droit de la famille au Sénégal et au Maroc.

Titres universitaires et expériences professionnelles

Depuis le 1er septembre 2019 : : Chargée de recherche au CNRS (section 36), LAM/Sciences Po Bordeaux.
Depuis le 1er septembre 2019 : Chercheure associée à l’ISP, membre de l’axe « Genre, race, classe : du local au global ».
2016-2019 : Chargée de recherche au CNRS (section 36), ISP/ENS Paris-Saclay.
2016 (janvier-juin) : Professeure invitée au département de science politique de l’Université de Montréal.
2014-2015 : Chercheure postdoctorale du Cérium (centres d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal) et chargée de cours au département de science politique de l’Université de Montréal.
2013-2014 : Chercheure postdoctorale du GIERSA (groupe interdisciplinaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines) et chercheure associée à la CCCG (Chaire de recherche du Canada en citoyenneté et gouvernance), Université de Montréal.
2011-2013 : ATER à Sciences Po Bordeaux.
2012 : Docteure en science politique, LAM/Sciences Po Bordeaux.
2007-2010 : Allocataire de recherche du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et monitrice d’enseignement à Sciences Po Bordeaux.

Principales publications

Ouvrages de recherche

La réforme du droit de la famille. Une comparaison Sénégal-Maroc, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, juin 2016.

Direction d’ouvrages et /ou numéros de revues

(Avec Nathalie Bernard-Maugiron), « Femmes et droits dans les Afriques musulmanes », Cahiers d’études africaines - à paraître en 2020.

Articles dans des revues avec comité de lecture

Avec Nathalie Bernard-Maugiron, « Introduction », Dossier ‘Femmes et droits dans les Afriques musulmanes’, Cahiers d’études africaines - à paraître en 2020.
« La lutte pour la légalisation de l’avortement au Sénégal. Redéfinition des discours et pratiques militantes », Cahiers d’études africaines, dossier ‘Femmes et droits dans les Afriques musulmanes’ - à paraître en 2020.
« Au croisement des inégalités de genre et de classe : les défis de la justice familiale au Sénégal », Droit et société, vol. 95, n°1, 2017, p. 57-70.
« La légitimation par le droit ? Les défis du gouvernement de la famille en contexte musulman. Une comparaison Sénégal/Maroc », Critique Internationale, vol.4, n°73, 2016, p. 111-131. (Article traduit en portugais par Ana Vanali : A legitimação pelo direito? Os desafios do governo da família num contexto muçulmano. Uma comparação Senegal – Marrocos, https://revistas.ufpr.br/nep/article/view/57162/34490)
« Refonder le droit de la famille au Sénégal et au Maroc. L’intérêt d’une comparaison aux frontières », Revue internationale de politique comparée, vol.22, n°3, 2015, p.419-438.
« Interpréter le non-respect du droit au Sénégal : La légitimité et les capacités de l’État en question », Droit et Société, Vol.3, n°91, 2015, p.607-622.
« Rapports sociaux de sexe et production du droit de la famille au Sénégal et au Maroc », Cahiers du genre, vol.2, n°57, 2014, p.95-113.
« Le développement d’une mobilisation juridique dans le combat pour la cause des femmes : l’exemple de l’association des juristes sénégalaises (AJS) », Politique Africaine, vol.4, n°124, 2011, p. 155-177.

Chapitres d’ouvrages

(Avec Baudouin Dupret et al.) : “Playing by the rules. The search for Legal Grounds in Homosexuality Cases – Indonesia, Lebanon, Egypt, Senegal”, in B.Dupret (ed.), Rules in Practice, Routledge – à paraître en 2020.
« Comment susciter la mobilisation ? Les défis des militantes de la cause des femmes au Sénégal », in Charles Bosvieux-Onyekwelu et Véronique Mottier (dir.), Genre, droit et politique, Éditions Droit et Société - à paraître en 2020.
« Comment déterminer l’intérêt de l’enfant ? L’exemple de la justice familiale à Dakar » in Yazid Ben Hounet, Meriem Rodary, Catherine Therrien (dir.), Les parentalités en Afrique musulmane : repenser la famille à partir de l’intérêt de l’enfant, Rabat, Publications du Centre Jacques Berque - à paraître en 2019.
« Le pluralisme normatif en matière familiale : contrainte ou opportunité pour l’État du Sénégal ? », in Sylvie Ayimpam (dir.), Aux marges des règles et des lois : régulations informelles et normes pratiques en Afrique, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan, 2019.
« L’application du droit de la famille au prisme du genre. Les exemples du divorce et de la succession », in Anne Calvès, Fatou Bineta Dial, Richard Marcoux (dir.), Nouvelles dynamiques familiales en Afrique, Québec, Presses de l’Université du Québec, Collection « Les sociétés africaines en mutation », 2018, p.375-395.
« Ambiguïtés de la laïcité sénégalaise : la référence au droit islamique », in Baudouin Dupret (dir.), La charia aujourd’hui, Paris, Éditions La Découverte, Collection Recherches, 2012, p. 209-222.

Recensions

« Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Élisabeth Marteu (dir.), La globalisation du genre. Mobilisations, cadres d’actions, savoirs, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018 », in Critique internationale, vol. 82, n°1, 2019, p. 173-177.
« Lola Shoneyin, Baba Segi, ses épouses, leurs secrets », in Afrique Contemporaine, vol.1, n°261-262, 2017, p.260-262.
« Julie Paquin, Legal Reform and Business Contracts in Developing Economies. Trust, Culture, and Law in Dakar », in Politique Africaine, vol.2, n°138, 2015, p.204-205.

Animation, coordination et diffusion de la recherche

Revues

Depuis 2017 : Membre du comité de rédaction de la revue Critique Internationale.
2017-2019 : Membre du comité de rédaction de la revue Afrique Contemporaine.

Séminaires

Depuis 2019 : co-responsable de l’atelier SSD (sciences sociales du droit), Sciences Po Bordeaux.
Depuis 2019 : co-responsable de l’atelier Genre, Sciences Po Bordeaux.
Depuis 2017 : co-responsable du séminaire « Charia, Fiqh, droit musulman : introduction à la normativité islamique », IISMM/EHESS.
2016-2018 : co-responsable du séminaire général de l’ISP, Nanterre et Cachan.

Réseaux de recherche

Membre du RéQEF (réseau québécois en études féministes). 
Membre de l’ACPA (association des chercheurs de Politique Africaine).
Membre du RT13 (sociologie du droit et de la justice) de l’AFS.
Membre de l’AFS (association française de sociologie).

Organisation de manifestations scientifiques

(Avec Nora Nagels et Mireille Paquet) : “Intersectionality and public policies : potentials and pitfalls”, 3rd International Conference on Public Policy (ICPP), Singapour, 28-30 juin 2017.
(Avec Rozenn Nakanabo Diallo) :  “Transnational policymaking and state formation in Africa : How do transnational networks of actors and institutions affect state formation ?”, ECAS-6, Paris, juillet 2015.
« Femmes et accès à la justice en Afrique : enjeux et défis », 82e Congrès de l’ACFAS (association francophone pour le savoir), Université Concordia, Montréal, 12-16 mai 2014.

Vulgarisation et diffusion de la recherche

La dépénalisation de l’avortement au Sénégal : « Le débat est ouvert », entretien paru dans Le Point Afrique, 11 avril 2019, https://www.lepoint.fr/societe/senegal-marieme-n-diaye-sur-la-depenalisation-de-l-avortement-le-debat-est-ouvert-11-04-2019-2307210_23.php
« Sénégal : un manque d’appropriation du droit de la famille », WATHI - le think tank citoyen de l’Afrique de l’Ouest, 23 février 2018, https://www.wathi.org/debat_id/amelioration-de-la-justice/contribution-amelioration-de-la-justice/senegal-manque-dappropriation-code-de-famille/

Jurys, comités de sélection

Membre du jury (examinatrice) pour le doctorat en science politique de Lison Guignard : « La fabrique de l'égalité par le droit. Genèse et usages transnationaux du protocole de Maputo sur les droits des femmes de l’Union africaine », ENS Paris Saclay, 2 juillet 2018.

Communications (sélection)

En France

« Quand droit et morale se confondent : La production de l’homosexualité comme catégorie déviante au Sénégal », Congrès de l’AFS, RT13 (sociologie du droit et de la justice), Aix-en-Provence, 27 août 2019.
« Dépénaliser l’avortement au Sénégal : une bataille politique et judiciaire », Séminaire ‘Dynamiques du genre en Afrique’, IMAF, 14 mars 2019.
« Dépénaliser l’avortement au Sénégal : une politique de genre ? », CIRFF (Congrès International des recherches féministes francophones), Université Paris Nanterre, 27-31 août 2018.
« Présentation de l’ouvrage : La réforme du droit de la famille. Une comparaison Sénégal-Maroc », Les petits-déjeuners Durkheim, ENS Paris Saclay, 6 avril 2018.
« Analyser les dynamiques familiales au prisme du droit. Enjeux de la production et de l'application du code de la famille au Sénégal », Séminaire ‘Anthropologie et histoire : dialogues et confrontations’, IMAF, Aix-en-Provence, 9 novembre 2017.
« Réformer le privé et l’intime dans le cadre d’une nouvelle clôture islamique. La famille, l’avortement et l’homosexualité en débat au Sénégal », Congrès de l’AFSP, Montpellier, 10-12 juillet 2017.
« Les débats autour du droit de la famille au Sénégal et au Maroc », Journée d’études sur le thème ‘Des familles conformes ? La parenté en migration façonnée par les institutions’, ENS/CMH, Paris, 21 avril 2017.
« Présentation de l’ouvrage : La réforme du droit de la famille. Une comparaison Sénégal-Maroc », Séminaire général du LAM, Maison des Suds, Bordeaux, 3 novembre 2016.
« Dépénaliser l’avortement au nom de l’égalité ? Les dilemmes de la mobilisation pro légalisation au Sénégal », Colloque international du DIM GID Genre, inégalités, discriminations : ‘Agir pour l’égalité’, Université Paris Diderot, 27-28 juin 2016.
« La politique du droit de la famille au Sénégal. L’État face au défi du pluralisme normatif », Congrès de l’AFSP (association française de science politique), Aix en Provence, juin 2015.
“Ignoring Family Law: A strategy to delegitimate the intervention of the State in the private sphere. The case of Senegal”, Congrès mondial ISA/RCSL (International Sociology Association/Research Comity on the Sociology of Law), Toulouse, 3-6 septembre 2013.
« Usages législatifs et judiciaires de la sharî’a au Sénégal », Colloque ‘La Shari’a dans les droits aujourd’hui. Usages législatifs et judiciaires de la référence au droit islamique’, Strasbourg, 25 - 26 mars 2010.
« Le droit, un outil efficace pour l’émancipation des femmes au sud ? Le cas de l’action des organisations féminines pour la promotion du statut de la femme dans le code de la famille sénégalais », Journée d’étude sur le thème ‘Minorités et droit’, ISP, ENS Cachan, 19 novembre 2009.

A l’international

« Déterminer l’‘intérêt de l'enfant’ : les juges sénégalais aux prises avec différents ordres normatifs », Journée d’études sur ‘Les parentalités en Afrique musulmane : repenser la famille à partir de l’intérêt de l’enfant’, Centre Jacques Berque, Rabat, 15 septembre 2017.
« L’application du droit de la famille au prisme du genre. L’exemple du divorce et des successions (Sénégal) », Colloque ‘Nouvelles dynamiques familiales en Afrique’, Giersa/IFAN, Dakar, 18-20 décembre 2016.
« Présentation de l’ouvrage : La réforme du droit de la famille. Une comparaison Sénégal-Maroc », Chaire d’études africaines comparées, EGE, Rabat, 5 décembre 2016.
« La référence à la charia dans le droit sénégalais », workshop sur ‘La charia dans le droit des pays d’Afrique du Nord et de l’Ouest’, NIMAR, Rabat, 1er-2 décembre 2016.
« La reproduction des inégalités de genre par la justice familiale. Quelle prise en charge des enfants en cas de divorce ? Analyse comparée Sénégal/Maroc », Congrès international des recherches féministes dans la Francophonie, Montréal, 24-28 août 2015.
« Égalité et laïcité…exception faite de la sphère privée ? Les discriminations juridiques à l’encontre des femmes au Sénégal », Colloque ‘MinoriséE et droit’, département de sociologie de l’UQAM, Montréal, 30 janvier 2015.
“Rethinking the struggle for women’s rights in light of the Islamic movements’ rise. The example of the Association of Senegalese Women Lawyers (ASWL)”, Congrès Mondial de l’IPSA (International Political Science Association), Montréal, 19-24 juillet 2014.
« La co-production de la famille et du politique : regards croisés à partir du cas du Sénégal », Séminaire de la Chaire France du Cérium, Université de Montréal, 17 mars 2014.
« Le droit comme outil d’analyse du politique en Afrique : perspectives de recherches », Conférence du GIERSA, Université de Montréal, 10 octobre 2013.
“The pluralism of norms regarding the family sphere: constraint or opportunity for the State of Senegal? », ECAS, Lisbonne, 26-28 juin 2013.
« Au-delà des frontières des aires culturelles : La comparaison des politiques du droit de la famille au Sénégal et au Maroc », Séminaire ‘méthodologie de recherche’, Centre Jacques Berque, Rabat, 27 mars 2013.
“The Family Law debate in the Secular State of Senegal: the renegotiation of the public/private divide”, ECAS, Uppsala, 15-18 juin 2011.
« La gestion des rapports de genre, enjeu d’une lutte entre référentiels laïc et islamique. Le cas des droits des femmes dans le code de la famille sénégalais », Colloque ‘L’Afrique des Laïcités’, ANR publislam et institut des sciences humaines de Bamako, Bamako, 20-22 janvier 2010.

Enseignements

École d’été

« Genre et droit en Afrique », Cérium, Université de Montréal, juin 2017 (maîtrise et doctorat, 36h).

Cours magistraux

« L’État et le politique en Afrique », IEP de Grenoble, hiver 2019 (M1, 12h).
« Enjeux politiques en Afrique (POL2850) », Université de Montréal, hiver 2015 (L2 et L3, 36h).
« Politique comparée (POL1009) », Université de Montréal, automne 2014 et été 2016 (L1 à L3, 36h).

Conférences de méthode et séminaires  

« Les études sur le genre en sciences sociales : introduction », Séminaire Regards croisés sur les femmes : entre économie, philosophie et histoire, Université Paris 1/ENS Paris Saclay, janvier 2018 et mars 2019 (M1, 3h).
« Études politiques », Sciences Po Bordeaux, 2011-2013 (L1, 36h).